13/12/2017

Et Pendant ce temps la ...

Pendant qu'un monument de la chanson française nous quittait subitement (la chronique de la semaine dernière étant déjà écrite et programmée , je me suis fait prendre de cours) et pendant que les Français lui rendait un sacré hommage, pendant que L.A. est toujours cerné par les incendies, pendant que Donald mets une fois de plus le bordel (faudrait qu'il reste couché le matin, il ferais moins de conneries...), pendant que je continue d'apprendre à maitriser la science du Hashtag et pendant que tout le monde prépare l'arrivée du gros Barbu en culotte rouge ...

Et bien pendant ce temps la, j'ouvrais , lors d'une pause au Workshop, un "Mécanique Populaire" pour me détendre. Pour être précis je me suis mis à feuilleter le numéro 233 d'Octobre 1965. Un numéro pioché au hasard dans une pile d'ouvrages d'un autre temps, des ouvrages fait de papier qui, s'ils sont bien traités nous survivront certainement et de façon bien plus certaine que notre sacrosaint Internet. Mes amis supportons le papier ... Pris au hasard, oui, mais pas dénué d'intérêt, la couverture m'ayant interpellée au premier coup d'œil. Oubliez les muscle cars de l'année ainsi que les détails sur la Peugeot 204, pensez Pelouse ...

 

IMG_1500.jpg

Souvenez vous cet été je vous avais bassiné avec le fait que j'étais allé par monts et par vaux vérifier si l'herbe était plus verte ailleurs. Je vous avais promis qu'un jour je me pencherais sur une chronique traitant du sujet. Plusieurs d'entre vous m'avait d'ailleurs mis au défi de réaliser la dite chronique. Je pense d'ailleurs vous proposer celle ci en deux temps. N'allez pas croire que je soit en manque d'histoires et que je me sente obligé de faire du remplissage. Non, j'avoue sans honte avoir uniquement survolé l'article proposé et je vous propose de pousser le truc à fond en vous proposant dans un deuxième temps une analyse poussée du sujet.

Donc dans ce numéro 233, vous trouverez un article de 8 pages, auquel s'ajoute un complément de quelques lignes en fin de bouquin. Le thème central est le gazon de votre jardin, mais l'article pose plusieurs problématiques quant à l'entretien de votre pelouse comme par exemple l'emploi ou non de fertilisant, le calendrier d'entretien pour être le plus performant possible ou encore la démystification des dits fertilisants. Un sujet complet ou sont citées quelques espèces "d'herbe" afin d'orienter le jardinier dans ses choix. Bien sur on reparlera de tout çà.

UN sujet que je vous propose d'approfondir de manière sérieuse en vous proposant une chronique digne de ce nom à la rentrée de Janvier, afin de commencer l'année sous de bons auspices.

 

IMG_1501.jpg

 

IMG_1502.jpg

 

IMG_1503.jpg

 

IMG_1504.jpg

 

Bien entendu j'aurais pu profiter de cette chronique pour vous faire partager les plans de la chaise longue de jardin, modèle deux places, de la page 100 et 101, ou encore le sujet sur le comparatif entre la MG1100 et la R8 1100 s'étalant de la page 54 à la 62 ... Oui mais non. Je vous avais promis une chronique sur la pelouse, alors tant pis pour vous.

Faire une chronique en deux temps qui traite d'autre chose que de trucs de bagnoles ... C'est à moitié fait.

Je profite de cette page pour répondre aux commentaires de la semaine dernière ...

@JYB ... Ton boss en avait marre de ne pas pouvoir te joindre alors il t'a offert un Smartphone. Sujet à méditer quand je devrais changer le mien ...

@Anthony ... Pour cette chronique mon bon "Thony" aucun Bisounours n'a été maltraité .Promis, juré, craché... Pour le reste, je ne suis pas du genre à regarder le compteur de visites, mais partager ma passion est viscéral alors j'explore les possibilités que ce monde "merveilleux" nous offre aujourd'hui...

@AlexPolizei ... Comme tu peux l'imaginer, fournir en sujet c'est effectivement du boulot, mais ma passion dévorante compense la fatigue, les heures à chiner des idées sur le net et les kilomètres parcourus. Je te rassure ce n'est pas prévu que j'arrête... 

15:00 Écrit par kittycat' dans Et Pendant ce temps la ... | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire