07/02/2018

Et Pendant ce temps la ...

Pendant que ManuClubPrez' et sa cops étaient en vadrouille à l'autre bout de la planète promettant au passage des sommes colossales pour l'éducation (oui mais pas chez nous, faudrait pas pousser non plus...), pendant que la neige s'est abattue sans prévenir dans le petit bois derrière chez moi, pendant que Carrefour (le supermarché, pas le croisement de la rn20 ...) après avoir versé des dividendes quasi indécents s'apprêtent à licencier une partie de son personnel (bah oui c'est comme ca qu'on fait, quand on fait du pognon au lieu d'embaucher on vire des gens ... je comprendrais jamais le capitalisme ...) et pendant que les tweetos en mal de reconnaissance hésitent encore entre publier des photos de Paris sous la neige, publier un commentaire sur les derniers faits divers sanglants ou simplement reposter une vidéo de chaton mignon ou d'une bimbo en mode make-up (je crois qu'un jour je te ferais une chronique la dessus, je comprends pas trop le concept en fait...) ...

Et bien pendant ce temps la ... Pendant ce temps la, outre le fait de commenter l'actu d'un œil critique et pas toujours compatissant voire légèrement acide, il est grand temps de publier cette chronique que je t'avais promis il y a quelques temps. Une belle chronique sur la pelouse.

 

IMG_1641.jpg

 

IMG_1642.jpg

Pour étayer cette chronique et puisqu'il faut toujours citer ses sources, je m'appuierais sur un exemplaire ( le #233 pour être précis) de "Sciences et Mécanique populaire" datant d'Octobre 1965. Un bel article de 8 pages plus un complément, intitulé "Comment conserver votre pelouse en bon état", et ou dès les premières lignes le décor est fixé. On y apprends effectivement que l'ennemi principal de la pelouse n'est pas la mauvaise herbe ou l'insecte affamé mais bel et bien la nature humaine. Comme quoi même quand il s'agit de pelouse on est incapables de ne pas foutre la merde.

Dans un premier temps on nous explique les tenants et les aboutissants afin d'avoir une pelouse digne de ce nom et d'un coup d'un seul vous voilà propulsé "Maitre de maison", c'est qu'ils se foutent pas de not' gueule les mecs... Bref, la première partie n'est pas dénué de bons conseils, plusieurs chapitres détaillant tour à tour les méfaits d'un arrosage mal dosé, le choix des graines à planter ou encore les méfaits dus à un mauvais fauchage (aujourd'hui on appelle cela le fauchage raisonné... une façon de dire poliment qu'on arrête d'être cons et qu'on laisse la nature faire le boulot...). En bas de page on vous indique comment choisir vos graines et donc les pièges à éviter en surveillant tour à tour la nature des graines présentes, le pourcentage de mauvaises herbes du mélange, le pourcentage de germination du mélange et en dernier lieu la date de l'essai de germination. Nous sommes bien d'accord que quand tu achètes un pot de graines de gazon au Gamm Vert du coin, tu prends bien soin de vérifier tout ca ... Non, bah tu sauras pour la prochaine fois si tant est qu'en 2018 ces infos sont toujours précisées sur la boite (J'avoue que j'ai trainé à la jardinerie, mais je ne saurais dire avec précision si les données présentes aujourd'hui correspondent au standards de 1965... Oui moi je suis un romantique alors j'achète du gazon avec des petites fleurs ...). Le calendrier d'entretien quant à lui est fort instructif, en gros on nous explique comment respecter les saisons, chose certainement facile en 1965 qui s'avère être beaucoup plus compliquée en 2018. Du calendrier je n'ai retenu qu'un seule chose à savoir qu'il faut acheter un râteau à sa femme pour qu'elle vous aide à préparer la pelouse à l'automne en ôtant les feuilles mortes qui pourraient s'y être malencontreusement dispersées.

Les pages suivantes sont présentées sous forme de tableaux ou l'on nous présente les différents types de pelouse suivant que vous habitiez dans des régions du "Nord" on l'on vous conseille l'herbe du Kentucky, que vous ayez prévu de faire un terrain de foot-on vous conseille alors la variété Tiflawn des herbes des Bermudes  ou encore que soyez embêtés avec un sol sableux auquel cas on vous conseille la florentine variété de Saint Augustines. Sur les mêmes pages on nous parle aussi de fertilisant en nous expliquant l'importance des dosages un peu comme n'importe quelle médication au final. On nous parle d'Azote, de phosphore et de potasse, mélangé suivant un dosage fort précis et étudié selon le type de gazon et le type de saison. Ca fait peur mais si tu achète la boite Kivabien c'est déjà tout mélangé dedans.

La dernière partie de l'article est consacrée à l'éradication des mauvaises herbes, si l'on considère des herbes comme mauvaises bien entendu car dans les faits si certaines sont envahissantes elles font partie d'un écosystème complexe et se complètent toutes les unes les autres. Cependant il faut en surveiller certaines qui on tendance à prendre de la place sans laisser aux autres le bonheur de s'exprimer. Cette dernière partie d'article nous replonge quand même dans l'âge glorieux des sixties ou tout ce qui est chimique est bénédiction.  Il est d'ailleurs stipulé en gras que "Certains herbicides sont des poisons mortels. D'autres ont des effets toxiques..... lavez vous les mains" . J'avoue qu'ayant tendance à vouloir/aimer laisser faire la nature, toujours dans l'idée que tout ce petit monde fait partie d'un écosystème complexe, j'ai volontairement survolé les dernières pages de cet article sans y prêter trop attention.

Après cette lecture approfondie quelques éléments sont mis en lumières de manière précise et sont donc à retenir. Le fait que la nature humaine soit mis en cause bien avant les mauvaises herbes, que les herbicides sont des poisons mortels (on est en 1965 et c'est écrit noir sur blanc, en 2018 on a plutôt tendance à tourner autour du pot.) et en denier lieu qu'il faut acheter un râteau à ta femme (sauf que désormais on est en 2018, que les filles jardinent sans doute plus que les hommes, que les filles aiment les filles et que les hommes aiment les hommes, alors fais simple, achète un râteau à ton conjoint...).

IMG_1643.jpg

 

IMG_1644.jpg

De mon avis maintenant une pelouse toute seule c'est triste, alors agrémentez la de fleurs ou de légumes et plantez ce qui vous fait plaisir peut importe la surface que vous avez à disposition. N'oubliez pas de nourrir votre sol en préférant du compost fait maison aux fertilisants en boites vendues à la crèmerie du coin, préférez une tonte raisonnée sans forcement ramasser à tout prix et sachez profiter des soit disant mauvaises herbes de votre jardin pour en tirer le meilleur.

Et pendant ce temps la je te parle de jardinage, laissant derrière nous l'espace d'un instant le tumulte du train train quotidien. Te parler d'autres choses que de bagnoles en 2018, ca c'est fait...

 

15:00 Écrit par kittycat' dans Et Pendant ce temps la ... | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

juste une chose a dire


merci et amen

pardon ca fait deux choses

Écrit par : Alex polizei | 07/02/2018

Répondre à ce commentaire

Faut que je te laisse, je dois poster un chaton en mode make-up dans la neige. #JeSuisChaton

:-) :-) :-)

Écrit par : Sham | 07/02/2018

Répondre à ce commentaire

Mon tres cher Alex, il va falloir developper un peu ton propos...
Sham... merde toi aussi #JeSuisChaton ... C'est quoi un défi pour une prochaine chronique ?

Écrit par : The Rascals Cats | 07/02/2018

Répondre à ce commentaire

Mon tres cher Alex, il va falloir developper un peu ton propos...
Sham... merde toi aussi #JeSuisChaton ... C'est quoi un défi pour une prochaine chronique ?

Écrit par : The Rascals Cats | 07/02/2018

Répondre à ce commentaire

en vl'a du contenu rédactionnel...je me suis bien marré
genial...
kiss
sir lipton

Écrit par : sir lipton | 08/02/2018

Répondre à ce commentaire

Je m'explique:
J'attendais cette chronique depuis un bon moment comme nombreux de tes lecteurs, car quelle plaie de savoir quoi utiliser pour son jardin et suivant le climat de sa région.
j'ai bien retenue et j'ai finis par acheter du gazon synthétique (pas assez de pluie et trop de soleil donc solution pvc ;) ) et un râteau en plastique pour ma femme ( et oui ne jamais l'oublier surtout a quelques jours de la st valentin).

De ce fait merci

Pour le "amen" et bien amen des bières je m'occupe du barbec et des tomates cerises ...

Écrit par : alex polizei | 09/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire